Les meilleures jonques vous accompagnent lors de la découverte de la baie d’A Long, l’une des Sept Nouvelles Merveilles du monde.
Si vous cherchez la différence et souhaitez vous prolonger sur une belle plage de l’île et faire du kayak ainsi que de la randonnée!
La baie de Bai Tu Long constitue l’une des plus beaux et variés paysages mais inexplorée à Halong.

VIDEO

VALEURS CULTURELLES - HISTORIQUES

Tout le monde a entendu vanter les beautés des lieux, mais plus rares sont ceux qui connaissent le riche passé culturel et historique de la baie d’Halong, berceau de la culture du même nom.

À la fin de l’année 1937, les archéologues Anderson (Suède) et Conani (France) ont exploré pendant des mois la mer d'Halong, escaladant les montagnes, visitant grottes et cavernes et sillonnant la rive. Ils ont ainsi découvert de nombreux artefacts de pierre intéressants: haches, tables de grain, aiguilles à coudre, joncs, etc. Ils baptisèrent la culture reliée à ces objets Ngọc Vừng.

Durant les mois et les années suivantes, les archéologues vietnamiens ont continué les recherches et ont procédé à l’excavation de sites archéologiques importants, tels que Ðồng Mang, Xích Thổ et Soi Nhụ.... Sur un territoire couvrant une superficie de centaines de kilomètres carrés, ils mirent à jour plusieurs objets de pierre, des poteries et des objets décoratifs. De par sa situation géographique privilégiée sur la voie de communication vers la Chine, le Japon et la Thaïlande, la baie d’Halong fut très tôt un grand centre d’échanges commerciaux et culturels. L’ouvrage Histoire du Ðại Viêt situe dans le temps l’avènement d’une construction importante: “Durant le second mois du printemps de l’année Kỷ Tỵ, 10e année du règne de Lý Anh Tông (1149), le port commercial de Vân Ðồn fut construit”. Sous les dynasties des Lý, des Trần et des Lê, le port Vân Ðồn fut un lieu incontournable des échanges en Asie.

Le quai Cái Làng, Quan Lan est ce qu’il reste de cet ancien port commercial. Le site de Vân Ðồn a été témoin de plusieurs batailles. Les habitants résistèrent aux envahisseurs chinois Yuan-Mongols lors de leur seconde invasion. À cet endroit, toute la cargaison de nourriture du général ennemi Trương Hổ fut mise à feu par Trần Khánh Dư, événement qui signa la victoire historique de Bạch Ðằng. Parallèlement à cette effervescence commerciale, plusieurs constructions religieuses ont été édifiées pour contenter les différentes croyances religieuses des commerçants, catholiques ou bouddhistes.
 
Sur le site archéologique de Soi Nhụ, on a retrouvé trois squelettes humains. Dans la zone centrale protégée par l’UNESCO, plusieurs sites ont été découverts récemment, soit les grottes: Mê Cung Thiên Long, et Tiên Ông. Les sites de la culture Halong sont dispersés un peu partout, notamment sur les plages de sable et dans les grottes et cavernes: Ngọc Vừng Tuần Châu Xích Thổ et Ðồng Mang. Loin du rivage, il y a les sites Thoi Giếng et Tiên Ông. Les artefacts découverts sur les différents sites présentent tous des caractéristiques communes; les scientifiques ont nommé cette culture qui date des dernières années de l’âge de Pierre la culture Halong. Plusieurs morceaux de poterie datant des dynasties des Lý et des Trần ont été retrouvés au quai Cái Làng. Les fondations d’anciennes maisons et d’anciens quais secondaires demeurent aujourd’hui les témoins de ce passé animé.

De plus, à elle seule, l’île de Cống Ðông abrite quatre pagodes, dont la magnifique pagode Lâm, encore intacte aujourd’hui. Construite durant le règne des rois Trần, celle-ci est composée d’un portique à trois entrées, d’un autel dédié à Bouddha, d’une chambre de culte ainsi que d’une maison des ancêtres. Au nord-est de la pagode, différents vestiges témoignent de l’ancienne magnificence des environs.
 

Bản in